Inside Nuageo – Resto Advisor

Cher journal,

Un jour, on a déménagé. Enfin, selon les points de vue, on a emménagé, c’est selon.

Mais il y a une chose qui m’a toujours angoissé, peu importe l’endroit où on se trouvait.

La lumière? La place? Le côté privatif? Non, rien de tout cela.

La place de parking ou les stations de transport en commun? Non plus.

L’accessibilité de la machine à café ou des encas ? Pas loin, mais pas vraiment ça non plus.

Non, moi ce qui m’angoisse, c’est quand je vois l’heure se rapprocher de midi, et qu’il va falloir se mettre en recherche d’une cantine.

Oui, l’estomac me travaille, et avec le nouveau lieu, il va falloir trouver les bons endroits. Avant, même si on “vagabondait”, on ne se déplaçait qu’entre quelques lieux : on avait donc nos adresses à chaque endroit.

Ce qui rend les choses un peu plus compliquées, c’est qu’avant, on se retrouvait tous et on pouvait tous se mettre d’accord sur la qualité du restaurant : est-ce qu’il nous plait? Est-ce que l’on reviendrait avec plaisir? Avec moins de plaisir? Et pour quel prix?

Mais la, vu que l’on est assez autonome, il faut trouver autre chose pour se partager nos bons plans.

Heureusement, rapidement, on a monté notre propre Resto-Advisor. Toute ressemblance avec un service existant serait totalement fortuite, évidemment.

Ce qui a commencé comme une blague (car oui, à la base, c’est une blague) est maintenant un moyen simple de savoir si l’on a apprécié l’endroit et de se partager des bons plans. Et puis, le contexte aidant, il est un peu utilisé ces derniers temps.

Techniquement parlant, on a mis en place une base de données facile à prendre en main, combinée avec de la géolocalisation asynchrone. Le tout, avec un front dynamique pour la restitution des avis et des notes.

Traduction : un fichier tableur avec une capture d’écran de la carte du voisinage, et des ajouts à la main pour indiquer à quel endroit est le restaurant. Et des formules pour la moyenne des notes.

Bref, pour ce qui compte pour nous (à tout le moins, pour certains d’entre nous), on met le Cloud au service de nos usages 🙂

Prends soin de toi mon journal.

 

Si vous souhaitez découvrir ou relire des numéros du Journal de bord, cliquez ici

On vous invite aussi à nous suivre sur Linkedin et Twitter !