Cher journal,

Aujourd’hui je viens te parler d’un sujet qui reste polémique dans la majorité des  entreprises françaises, je te donne une petite piste en te posant la question suivante :

Qui n’a pas piqué du nez au travail ?

Alors, pas difficile de voir venir le sujet dont je vais te parler : la sieste au bureau.

Chez Nuageo, l’atelier du numérique responsable, nous sommes en train de démocratiser les siestes au travail, et nous comptons même un espace pour le faire. Que ce soit sur les poufs ou sur le canapé, nos collaborateurs peuvent faire la sieste durant les horaires de travail.

Cette semaine dans le cadre de l’une des actions d’entreprise à mission, garantir un équilibre entre la vie professionnelle et la vie personnelle, nous avons discuté des bénéfices de la Power Nap.

Contrairement à ce qui reste dans l’esprit d’une grande partie des salariés français, dans notre entreprise, nous sommes conscients que la sieste n’est pas un signe de paresse ou de fainéantise, mais répond à un besoin physiologique. D’une part, cela évite de s’épuiser à lutter contre le sommeil et d’autre part nous gagnons en efficacité. 

Malgré le fait que nous favorisions cette pratique, il a fallu la formaliser quelque part en expliquant les avantages de se poser quelques minutes dans la journée et laisser notre esprit se reposer.

Donc l’avantage principal de celle-ci est bien évidemment le bien-être des collaborateurs, sans oublier les bénéfices pour la mémoire, la vigilance, les temps de réponse et d’autres aptitudes cognitives.

Enfin, pour aider les collaborateurs dans cette démarche, nous sommes même allés jusqu’à la construction d’un guide pour réussir une sieste courte. Son but est de partager différentes techniques qui nous aident à réaliser des siestes et à tirer profit des bienfaits qu’elle nous apporte. 

Alors si tu nous rends visite un jour à notre bureau, tu sauras où te poser quelques minutes pour faire ta sieste.

A très bientôt mon cher journal, prends soin de toi et profite bien de ta sieste 🙂

 

Si vous souhaitez découvrir ou relire des numéros du Journal de bord, cliquez ici

On vous invite aussi à nous suivre sur Linkedin et Twitter !