Ecoute (pro)active

Cher journal,

Pour commencer, il y a deux semaines, lors de la préparation de la restitution de l’année une de l’entreprise à mission, j’ai découvert le projet « Construire le cadre, les outils, et les équipements favorisant le bien-être des collaborateurs et une approche bienveillante » et une des actions associées « assurer la liberté d’expression et le respect ». Un des livrables est un support de formation sur l’écoute active. On nous prévient que nous allons avoir cette formation prochainement.

Cette semaine, en attendant , motivée et en pleine interrogation sur ce sujet, je cherche des informations complémentaires sur ce qu’est l’écoute active. Voilà ce que j’ai trouvé et que j’ai retenu . Il y a trois qualités intéressantes à avoir qui sont disponibilité, curiosité et ouverture. Celles-ci sont rattachées à trois outils puissants à adopter qui sont synchronisation, questionnement et reformulation.

Tout d’abord, la disponibilité est une posture à avoir et un état d’esprit. Il faut essayer d’être dans le non jugement et de se tenir tourné vers l’autre, bien ancré sur ses pieds. La synchronisation est de reprendre le même ton de voix de l’autre. Si l’autre parle les mains, on est aussi expressif avec les mains etc. En gros, l’idée est d’avoir, de reprendre la même posture en communication verbale et non verbale de l’autre.

Ensuite, la curiosité est d’encourager l’autre personne à parler. Pour se faire, on utilise le questionnement. Il s’agit de poser des questions à l’autre pour qu’il se dévoile encore plus ou des questions pour focaliser sur un aspect de son sujet. On peut utiliser différents types de questions :
ouvertes et neutres,
ou ouvertes et orientées
ou fermées et neutres
ou fermées et orientées.
Les questions fermées sont souvent des questions dont la réponse est juste oui ou non.

Le suivant et dernier est l’ouverture et cela consiste à accueillir la parole de l’autre en faisant le vide dans sa tête. Pour être sûr, on utilise la reformulation. C’est le moment où on parle et on vérifie avec l’autre si notre compréhension est juste. Il ne faut pas confondre avec l’interprétation qui est une erreur fréquente.

Alors avec ces quelques éléments d’aide, essayons d’avoir une écoute active entre nous tous.

 

Prends soin de toi et à très bientôt cher journal.

Hélène

Si vous souhaitez découvrir ou relire des numéros du Journal de bord, cliquez ici

On vous invite aussi à nous suivre sur Linkedin et Twitter !