Parfois, on a des indigestions. Parce qu’on a abusé de certaines choses, on sature, et on n’est plus en capacité de les apprécier.

Il parait que cela peut se produire avec le chocolat noir par exemple (sans l’ombre d’un doute, une rumeur sans fondement).

Vous les avez croisées partout ces indigestions. Machine learning, intelligence artificielle, big data, IoT blockchain,… Toutes ces choses magiques qui révolutionnent absolument tout par le pouvoir du marketing. 

Vous savez, il est impossible de louper vos photos maintenant qu’elles sont dopées au machine learning (sur les appareils photos numériques, on appelait ça le “mode scène”, ou des fois le “mode automatique” – mais ça, c’était avant). 

Les firewalls peuvent détecter les comportements suspects grâce à l’intelligence artificielle (absolument aucun rapport avec une base de données des ports utilisés par des services malveillants, ou une analyse historique des comportements réseaux, c’est certain).

L’incontournable blockchain, souvent dévoyée en base de données ouverte au public en lecture plutôt qu’un outil destiné à fédérer les volontés autour d’un système transparent.

On a toujours estimé chez Nuageo qu’il était de notre devoir de vous éclairer sur ces technologies pour vous éviter de tomber dans un piège, qu’il soit marketing ou pire.

Il en relève de nos valeurs de vous accompagner le plus sincèrement possible pour votre réussite.

Aujourd’hui, on va se rendre coupable de vous parler de transformation numérique.

 

Les outils de la transformation numérique

Chez Nuageo, la transformation numérique, c’est avant tout une affaire de valoriser les hommes et les femmes au sein d’une activité par l’intermédiaire des outils informatiques.

On ne vise pas une casse sociale, on cherche à rendre plus efficaces et plus motivés les collaborateurs.

Et généralement, cela passe par connaître les activités, leurs interactions entre elles, et comprendre les frictions. Puis trouver les moyens de rendre les points fastidieux plus simples, moins visibles, voire de les abstraire complètement des activités du quotidien.

Pour employer d’autres termes, la transformation numérique que l’on vise, c’est une automatisation des tâches rébarbatives et à faible valeur pour laisser les collaborateurs se concentrer sur ce qui importe pour l’activité. C’est permettre à l’entreprise de se concentrer sur la valeur ajoutée.

Pour atteindre cet objectif, nous avons une approche où nous identifions dans les outils à votre disposition ceux qui seront le plus pertinents pour répondre à cette attente. Le cas échéant, nous vous proposons différentes briques qui peuvent apporter une réponse.

Mais la réalité, c’est que vous disposez souvent du bon outil.
Mais il est sous-utilisé…quand il est identifié.

Cependant, il existe un point essentiel que l’on n’a pas traité.

La transformation numérique, c’est tout sauf une question d’outillage !

 

Les fondations d’une transformation

Nos expériences avec nos clients nous rappellent en permanence que les outils sont secondaires, et ne doivent jamais être la raison d’un projet de transformation.

Ils doivent venir accompagner une optimisation des façons de travailler des collaborateurs.

Ainsi, notre approche est de toujours partir des collaborateurs. Leurs activités constituent le cœur de l’activité de l’entreprise.

C’est en améliorant la valeur ajoutée des personnes que l’on améliorera la valeur apportée par les produits et services de l’entreprise.

Les enjeux à résoudre lors d’une transformation numérique orbitent autour des processus métiers, du patrimoine informatique, et des douleurs du quotidien dans la relation entre ces deux éléments.

C’est en connaissant et en maîtrisant la façon de délivrer de la valeur dans chaque équipe de l’entreprise que l’on peut reconnaître les leviers d’optimisation. C’est en formalisant la connaissance des collaborateurs que l’on peut analyser les causes profondes des douleurs du quotidien. C’est par la concertation avec les collaborateurs que l’on construit la valeur à apporter.

La mise en place d’un outil ne fait que répondre à un besoin, clair et identifié. Or, on ne voit que trop souvent un outil choisi sans avoir une connaissance véritable du besoin et du problème à résoudre. 

Tout projet nécessite une connaissance profonde du contexte et du problème à résoudre, une disponibilité des utilisateurs, et enfin la capacité à entendre des choses qui sont parfois peu évidentes.

 

La transformation numérique n’est pas une question de numérique

On va essayer de vous éviter l’indigestion, c’est peu compatible avec notre façon de voir les choses.

L’expérience montre que l’enjeu de la transformation numérique dépend des collaborateurs, d’une préparation en amont, et d’un objectif clair à atteindre.

Cela ne dépend pas de la configuration et du paramétrage du dernier CRM en vogue, ou du service de publication en simultané sur Linktwitgrabook. Cela dépend avant tout de la façon dont vous concevez la valeur que vos collaborateurs apportent, et la façon dont vous voulez valoriser ce temps et cette énergie.

Un outil numérique ne sera au mieux qu’un outil, qu’importe qu’il soit dopé à Big data ou à l’”intelligence artificielle”.

Le rôle de l’Humain dans votre organisation, et sa meilleure valorisation, doit vous guider dans cet effort de transformation.

Le pragmatisme doit vous guider, afin de vous donner les moyens d’être responsable de votre projet et de votre impact avant tout.

La sincérité de votre démarche va fixer vos objectifs et votre recherche d’amélioration.

Enfin, cette transformation doit transmettre la valeur ajoutée de chacun de vos collaborateurs à chaque échelon de votre organisation.

 

Chez Nuageo, nous avons quatre piliers : Humanisme – Pragmatisme – Sincérité – Transmettre

 

Si cela résonne avec votre façon de voir les choses, rencontrons-nous, car nous avons beaucoup de choses à partager.